La magie existe t'elle ?

Bien que la magie existe dans cet univers, ses utilisateurs sont assez rares. L'usage et la maîtrise de la magie est très compliquée et restreignante, nécessitant des années d’études. Pour un humain, cet apprentissage nécessite bien souvent toute une vie. Pour d'autres races, telles que les immortels Elfes, la durée d’apprentissage n'est pas gênante et fait que l'usage de la magie est très fréquente dans leur société. Ceux qui tentent de prendre des « raccourcis » dans leur étude la magie finissent généralement par sombrer dans la folie tant le sujet est complexe et ne laisse pas de place à l’erreur. La moindre maladresse pouvant s’avérer très dangereuse.

Les origines de la magie et la manière d'extraire son pouvoir est un secret jalousement gardé par ceux qui utilisent la magie. Le flou qui subsiste autour du sujet est une source de peur et de fascination pour le commun des mortels. La magie n'ayant pas de nature particulière, elle peut être utilisée en bien comme en mal. L'histoire se souvient de nombreux mages ayant tenté d’imposer leur autorité ou de semer la destruction grâce à leurs pouvoirs magiques. C’est pourquoi, de manière générale, les mages sont souvent craints et considérés avec beaucoup de méfiance.


Dans les royaumes d’Halgueronne et d'Elron, les mages itinérants sont assez rares. La majeure partie des utilisateurs de magie sont cloîtrés dans des académies de magie. Ces deux pays souffrent souvent de mages assoiffés de pouvoirs. C’est encore le cas actuellement en Halgueronne, puisqu'un puissant nécromant continue de semer le chaos dans tout Halgueronne, relevant les morts chaque nuit, afin d'assaillir les villages peu défendus. Certains voyageurs font d'ailleurs parfois les frais de mauvaises rencontres.

L’Empire de Phoenicis, réputé pour ses mesures sécuritaires, interdit l’usage de la magie sur tout son territoire. Les mages y sont traqués et mis à mort par les autorités. Il existe même une branche de l'inquisition spécialisée dans la traque des mages. Les mages mal intentionnés n’ont donc jamais l’occasion d’y semer le trouble, ce qui rassure la population. C'est aussi une fierté nationale. L'administration Impériale n'hésite pas à citer les répercussions catastrophiques de la magie pour justifier sa politique.

Le royaume d’Asenor est l’opposé de l’Empire pour ce qui est de l’usage de la magie. Chaque cité est dotée d’une académie de magie. C’est un sujet très prisé et étudié dans l'ensemble du pays, et de nombreux passionnés par la magie voyagent de très loin pour venir l’étudier ici. Cette prolifération de mages est également une source constante de problèmes. Les « Oblitérateurs », sorte de policiers de la magie, sont chargés de contrôler les mauvais utilisateurs de la magie. Ils vont jusqu'à traquer les fauteurs de troubles dans les pays voisins.

Dans le royaume de Galdermarh, les utilisateurs de magie sont aussi rares qu’en Halgueronne. Les mages itinérants n'y sont pas les bienvenues et sont chassés des villes. De nombreux membres du clergé sont néanmoins des adeptes de magie, dont ils se servent essentiellement pour le «bien commun» de la société. L'endoctrinement religieux suffit donc à réguler la magie et à éviter tout usage néfaste. Les prêtres de Galdermarh sont connus pour utiliser leur magie afin de guérir les voyageurs blessés.

Dans le royaume d’Ourocka, les Orcs, loin d'être stupides et barbares, sont passés experts dans l'alliage du Shamanisme et de la confection d'objets récepteurs et émetteurs de magie. C’est une variante unique d'utilisation de la magie. Les Shamans Orcs ont une fonction très particulière dans la société Orc, leurs pouvoirs leur donnant beaucoup d’autorité et d’influence. Considérée comme une variante «rustique» de l’utilisation de la magie par les puristes d’Asenor, cette magie a tout de même réussi à chasser le dragon Dratgar.

Dans le royaume de Téos et celui des Neufs Boucliers, la magie est omniprésente dans leur société et cela malgré l'absence totale d'académies de magie. La majeure partie des mages sont les elfes, qui ont des facilités dans l’apprentissage de cet art, de par leur immortalité, et qui le transmettent ensuite oralement à leurs descendants. En Téos, les Elfes transmettent également leur savoir magique avec leurs alliés les hommes-bêtes, bien que leur utilisation de la magie sert uniquement à protéger leurs forêts.

Les pays éloignés tels que Yanbu’al bahr ou Jasim sont assez laxistes concernant l’utilisation de la magie. Elle n'est pas restreinte dans leur société. Les mages itinérants sont fréquents et certains hauts dignitaires s’avèrent également être des utilisateurs de la magie. En contre-partie, cela crée également de nombreux problèmes, surtout quand une personne mal intentionnée use de magie pour prendre le pouvoir. Ayant peu d'académies de magie, Asenor reste la destination favorite pour ceux qui désirent apprendre la magie.